À la recherche de La Cordelière

La Cordelière, des dimensions impressionnantes pour l'architecture navale de la fin du XVe siècle !

tonneaux
canons
hommes d'équipage

Contribuez au projet !

Partagez vos informations.

Vous êtes pêcheur, historien, plongeur, ... vous possédez peut-être des informations utiles pour localiser l'épave.

Partagez vos informations !

Dernières actualités

Fin de la première campagne de recherche des épaves de la Cordelière et du Regent

La première campagne de recherche des épaves de la Cordelière et du Regent perdues le 10 août 1512 lors d’une bataille navale...

Lire la suite

Trois semaines de fouille en juin 2018 à bord de l’André Malraux !

La première campagne de recherches sous-marines portera sur des fonds qui à ce jour n’ont été que très partiellement investigués....

Lire la suite

Le projet de recherche

La Région Bretagne et le DRASSM, partenaires du projet de recherche de La Cordelière et du Régent

L’étude des épaves pourrait livrer de précieuses informations sur les méthodes de construction navale ainsi que sur l’artillerie embarquée, tant sous le règne de la duchesse Anne de Bretagne que sous celui du roi Henri VIII d’Angleterre.

Les partenaires

En charge du patrimoine immergé, le DRASSM est un service  à compétence nationale du Ministère de la Culture, basé à Marseille depuis sa création en 1966 est chargé de la gestion, l’étude, la conservation et la valorisation des biens culturels maritimes. Il délivre annuellement des autorisations de recherches archéologiques sous-marines pour des projets de prospections, de sondages ou de fouilles programmés dans le domaine public maritime. De plus, il gère le patrimoine sous-marin sur l’ensemble des eaux sous juridiction française. Il travaille en liaison étroite avec l’ensemble des administrations participant de l’action de l’Etat en mer. Il assure la coordination générale du projet « Cordelière 1512 » et le pilotage des opérations de prospection menées dès cette année au large de Brest, depuis son navire scientifique André Malraux

La Région Bretagne intervient dans la plupart des domaines qui concernent la vie quotidienne et l’avenir de la Bretagne : formation, transports, développement économique, aménagement du territoire, culture, sport, environnement…

L’implication de la Région Bretagne dans ce projet de recherche s’inscrit dans le prolongement de son appel à projets Neptune 2017-2019 () pour accompagner les innovations dans le domaine de l’archéologie sous-marine.

   

 

Le laboratoire TEMOS -Temps-Mondes-Sociétés- de l’UBS, compte une soixantaine de chercheurs et autant de doctorants. Les recherches scientifiques y sont avant tout historiques. Toutes les époques y sont étudiées : l’Antiquité, le Moyen-Age, l’Histoire Moderne, et Contemporaine. Dans le cas du projet la Cordelière, le laboratoire œuvre pour la recherche documentaire et archivistique en France et en Angleterre.

 

Le Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier est une unité mixte de recherche, dépendant conjointement de l’Université Montpellier et du CNRS. Son département dédié à la Robotique dispose d’une expertise et d’outils qui sont mis au service du projet de recherche de la Cordelière et du Régent.

 

L’École Nationale Supérieure de Techniques Avancées – ENSTA Bretagne est une école d’ingénieurs et un centre de recherche pluridisciplinaires, basée à Brest. Une large partie de son enseignement est en relation avec les sciences et technologies marines. Dans le cadre du projet, ENSTA Bretagne développe un système robotisé sous-marin entièrement autonome capable de parcourir une vaste étendue en mer dans le but de réaliser une carte magnétique. Des expérimentations en mer sont menées dans la zone de recherche des épaves de la Cordelière et du Régent.

 

Le site de Brest est le plus grand centre de l’Ifremer, en taille et en personnel A travers ses différents départements, il conduit des recherches dans toutes les thématiques de recherche pour l’exploitation de la mer.

Dans le cadre du projet, il va produire un catalogue de signatures acoustiques ou échos du fond qui ne sont pas liés à des objets sédimentaires ou à l’action des courants sur le fond, mais qui pourraient s’apparenter à des vestiges d’anciennes structures de constructions marines. Ces données doivent permettre de faciliter la prospection de la zone prioritaire et d’élargir le champ de recherche entre l’anse de Berthaume et la Pointe du Toulinguet.

 

Au sein de la Marine Nationale, le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine – le SHOM – est responsable sur le plan national de l’information nautique : collecte, validation, diffusion des informations utiles aux navigateurs, civils ou militaires, professionnels ou plaisanciers.

 

Ixblue est une société française spécialisée dans la conception et la fabrication de centrales inertielles et d’équipements d’acoustique sous-marine. Ixblue participe au projet « Cordelière 1512 » en mettant à disposition des équipes de Survey du DRASSM, le temps de la mission, un sondeur de sédiments petits fonds l’ECHOES-10000. Comme son nom l’indique le sondeur de sédiment permet d’obtenir une image en coupe du sous-sol permettant ainsi la détection d’anomalies enfouies. Ces données sismiques ultra haute résolution (8 cm) viennent complémenter la vision des autres capteurs et devraient permettre aux archéologues de mieux cerner la nature des contacts potentiels identifiés sur fond marin. Ixblue a développé un logiciel également déployé sur l’opération permettant le traitement des données acquises au sonar à balayage latéral, au sondeur de sédiments et au magnétomètre dénommé « DELPH ». Ce logiciel permet également d’effectuer la visualisation et la fusion des données dans un environnement 3D géo-référencé.

 

MAPPEM Geophysics est une start-up innovante, basée près de Brest, qui a développé un nouvel outil pour la prospection des sous-sols et la recherche d’objets enfouis en milieu marin. Basé sur des techniques électromagnétiques, l’instrument développé par MAPPEM Geophysics permet de détecter et de localiser tous les objets enfouis dans les sédiments. Dans le cadre de la recherche de la Cordelière, l’outil mis à disposition du DRASSM pourrait permettre de détecter des masses métalliques révélatrices de l’artillerie en bronze ou en fonte de fer embarquée à bord des deux navires recherchés.

Revue de presse

La Croix

17/07/2018
Des scientifiques veulent percer le mystère du navire « La Cordelière »

France 3 Bretagne

13/07/2018
Fin de la campagne de recherches sous-marines au large de Brest

Mer & Marine

13/07/2018
Fin de la première partie de la campagne de recherche de La Cordelière

Le Télégramme

03/07/2018
À la recherche de la Cordelière

Hit West

07/03/2018
Recherches en cours pour retrouver la Cordelière et le Régent qui ont sombré au large de Brest.

France Info

25/06/2018
Bretagne : l'archéologie navale à la recherche de l'épave mythique de La Cordelière coulée il y a cinq siècles

The local, AFP

07/03/2018
France to relaunch search for storied 16 th century shipwrecks

RTL

07/03/2018
De nouvelles expéditions pour retrouver le navire fantôme de la Cordelière

Ouest France

Nouvelle campagne pour localiser La Cordelière

Libération

06/03/2018
Nouvelles recherches pour retrouver une épave mythique

France 3 Bretagne

06/03/2018
Nouvelle campagne de recherche de la Cordelière, épave bretonne introuvable depuis 500 ans

Mer & marine

05/03/2018
Le DRASSM va partir à la recherche de la Marie Cordelière

Europe 1

24/02/2018
Au large de la Bretagne, on recherche un Pompei sous-marin

Ouest France

02/03/2018
La recherche de l'épave de la cordelière

Le Monde

19/02/2018
La Cordelière, un vaisseau fantôme en rade de Brest

Le Télégramme

14/11/2017
La Cordelière, l'espoir renaît

Ouest France

24/10/2017
Épave de la Cordelière, les recherches reprennent